Tuesday, October 30, 2012

Théière zhuni des années 1980

Pour bien commencer l'étude du thé, rien de tel qu'un gaiwan en porcelaine. C'est l'ustensile neutre, polyvalent et bon marché par excellence. Puis, si l'on aime particulièrement les Oolongs, viendra le moment, un jour, d'essayer une théière d'Yixing pour voir ce que la glaise compacte et fine de cette localité de Chine apporte au thé. On remarque rapidement qu'il y a une variété pratiquement infinie dans ces théières. Formes multiples, glaises de couleur et porosités variées, tailles différentes, fabrication en série ou manuelle, température et méthode de cuisson... C'est un monde complexe où copier les classiques fait parti de la formation des potiers. On en oublierait presque que la théière est avant tout au service du thé et a pour fonction d'extraire le meilleur des feuilles!

Une de mes plus grandes joies de blogueur, c'est de partager mes connaissances et expériences. Et c'est aussi de vous envoyer les thés que j'adore boire, ainsi qu'une sélection d'accessoires. En terme de théières, vous aurez remarqué que je suis passé de l'utilisation de Xishi, Duo Qio et Da Bing Ruyi en zhuni moderne à des théières zhuni encore plus raffinées. Ces théières apportent un réel plus au meilleurs thés. En effet, la glaise zhuni de très bonne qualité va magnifier les arômes du thé. C'est surtout vrai avec de bons Oolongs moyennement ou pas torréfiés, les vieux thés, et les meilleurs puerhs.   
Puisque mon blog et ma sélection sont le reflet de mon parcours d'apprentissage du thé, je tiens aussi à donner à ceux qui sont prêts et veulent aller plus loin l'opportunité d'acquérir une excellente théière en zhuni. A Taiwan, j'ai actuellement accès à de telles théières, car elles furent faites au début des années 1980 et vendues (souvent comme 'antiquités') aux collectionneurs locaux. De nos jours, les acheteurs Chinois parcourent Taiwan pour les retrouver et les vendre aux enchères en Chine. Un jour, mon accès deviendra plus limité et les prix augmenteront en conséquence...

Actuellement, j'ai 2 telles théières en zhuni pour mon usage personnel (cette petite et cette moyenne).

Pour l'instant, je peux vous proposer cette Shuiping que vous voyez dans cet article. Elle pèse 110 grammes pour 13 cl. Sa fine glaise est d'un zhuni plutôt clair et orangé similaire à ma zhuni moyenne.
L'autre zhuni disponible est celle-là. Elle pèse 184 gr pour 19 cl. Ses parois sont plus épaisses et sa couleur rouge est plus foncée.

Le prix de ces excellentes théières est naturellement bien supérieur aux théières faites en série. Il faut compter plus de 1000 Euros. Néanmoins, selon mon expérience, mieux vaut avoir une très bonne zhuni que 10 ou 20 théières moyennes.

Mais la seule façon de le savoir est d'essayer la théière! C'est pourquoi, pour ces théières, je vous donne ma garantie de satisfaction ou remboursement! En effet, c'est une chose de voir des photos sur mon blog et de tenir et utiliser une théière en vrai. Et de tester le rendu de cette zhuni comparée à d'autres théières. Aussi, je vous propose de me renvoyer la théière et de vous rembourser si vous trouvez qu'elle ne vous convient pas. (Juste les frais de transport sont à votre charge).  

5 comments:

lionel said...

Penses-tu que nos capacités de dégustateurs, nos papilles soient capables en moyenne de détecter les différences sur la liqueur, entre une bonne théière disons à 50 euros et ces zhuni à 1000 euros que tu proposes ? C'est un facteur de 1 à 20, les bénéfices sur la liqueur que l'on savoure seront-ils du même ordre ?

Ces théières anciennes sont certainement de magnifiques et fascinants objets, qui produisent certainement du bon thé, mais un tel prix me paraît démesuré.

J-F Taquet said...

J'ai pu voir chez un marchand de thé de Guangzhou des théières dont le prix dépassait allègrement les 10 000€.
(max 140 000€).

Que penser de tels objets dans la dégustation du thé?

Stephane said...

Cher Lionel,
Merci pour tes questions (à 1000 Euros! pour reprendre le nom du célèbre jeu de France Inter).

Pour ce qui en est de détecter les différences, il est assez aisé de le faire. Même la grand-mère nonangénaire de ma femme remarqua que mes bonnes zhuni donnent du meilleur thé que le gaiwan en porcelaine ou les autres théières.

Cependant, il peut aussi arriver que la différence ne soit pas aussi nette. Cela m'est arrivé récemment, en buvant un thé en extérieur. Avec le vent et une vue superbe, mes sens gustatifs et d'odorat furent distraits et l'impact de la théière ne fut pas évident.

Par contre, en intérieur, en infusant en parallèle dans 2 théières de qualité (et prix) différents, la bonne zhuni affina le Oolong, lui donna un goût frais et un after taste bien plus vivant. La Shuiping en zisha que je testais, elle, eut pour effet comme de surcuire, d'étouffer les feuilles: l'infusion fut plate et manqua de fraicheur, sans parler de longueur.

Dans cette comparaison, la théière en zisha ne fit pas son boulot correctement, tandis que la bonne zhuni laissa s'exprimer le thé comme il fallait. Pour moi, la différence est comme un morceau de Mozart joué par un débutant et un vrai pianiste.

Il est probablement vrai que pour la plupart des gens qui se contentent de thé en sachet, la différence ne vaudrait pas le surcoût du à la théière. Mais pour une partie de mes lecteurs, et notamment ceux qui savent apprécier la qualité des thés de ma sélection, je pense qu'ils trouveront aussi que la différence de qualité justifie le prix de la théière.

Note: Le prix de ces zhunis est PLUS de 1000 Euros (et moins de 2000).

Stephane said...

Merci J-F Taquet pour cette information.

C'est un signe que la Chine s'est formidablement enrichie ces 30 dernières années! De nombreuses bonnes théières sont revendues par des Taiwanais. Mais il y en a aussi beaucoup qui ne sont pas géniales du tout. A Taiwan aussi, je tombe souvent sur des théières zhuni à 10,000 Euros environ. Les vendeurs et collectionneurs les présentent comme datant de la dynastie Qing. Mais elles datent le plus souvent des années 80, voire 90. Or, il faut savoir que dans les années 80, il y eut une ruée sur les théières Yixing à Taiwan similaire à la spéculation sur les tulipes en Hollande!

Le prix n'est pas une garantie de qualité. Chaque théière est différente.

Marion Delorme said...

Elle est belle, elle est tellement lisse !