Thursday, December 04, 2008

My early Christmas gift

I know. 2 days ago I was writing not to fall for teapots. And now this beauty! How can I explain?

I wrote that it's important to first study tea with neutral porcelain ware before starting to study teapots. To study teapots, we can focus on how the tea is different than when brewed with porcelain. You can try different shapes, different clays, makers... You don't learn to drive a car in vintage Buggati, so it's normal we have to start our teapot journey with more common teapots. As long as they are made with pure clay, well processed and their shapes appeal to us, they already have much to teach and probably also much they can add to the tea...
I have devoted much time in the last 6 years to learn from Tea Masters. I'm far from being one, and the Masters I learn from insist they are never done learning. But at least my mouth can recognize a well brewed tea. And the tea brewed in this teapot was really excellent: balanced, precise and with a long yun. I could test it first and taste its difference. That's the first reason why I bought it. The second reason is that I plan to use it very often. - My apologies to my english readers. I have to write in French now to describe it as good as I can. -
Comme promis, voilà la petite beauté (13 cl) qui a croisée mon chemin tout récemment. Elle a accepté d'infuser mes Oolongs torréfiés. Cela tombe vraiment bien, car j'en bois souvent en hiver.

Elle a un certain âge (je ne le lui ai pas demandé, cela n'aurait pas été poli). Et pour la chauffer, il faut être prudent et commencer par lui verser de l'eau chaude sur son couvercle. Seulement ensuite on verse l'eau dedans pour la préchauffer.

Elle s'appelle Yi Gung (le nom de sa forme). Ses lignes sont d'une finesse incroyable. La boule sur le couvercle est un peu surélevée. Son anse est fine. Son bec long, fin et recourbé vous fait-il penser à quelque chose? Sur la gauche, j'ai tourné la photo du bec vers le bas. Les Chinois appellent cela "Mei Ren Toué', c'est à dire une jambe de jolie femme! Et on dirait qu'elle danse du French cancan!

Un petit poème est gravé sur son postérieur. Mais je préfère respecter son intimité sur ce point. Mais elle n'est pas gênée de montrer ses petites taches noires sur sa peau. Au contraire, elles sont les marques d'une cuisson au bois en four traditionnel et elle en est assez fière.

Je tremble encore un peu chaque fois que je la manipule. Cela m'oblige à me concentrer encore plus et le thé n'en est que meilleur!

8 comments:

Philippe said...

>> "... une jambe de jolie femme! Et on dirait qu'elle danse du French cancan! "

Exact, bien vu !

Jolie théière. Tu comprends peut-être mieux les raisons pour lesquelles on peut finir par craquer de temps en temps et cela même en ayant pris les meilleures résolutions du monde !!

ginkgo said...

Très élégante et très fine ! la texture ( un joli granulé de la terre ) a l'air douce et les parois fines ?!tout en délicatesse, assurément d'une aristocratie lointaine...

Anonymous said...

sublime!!!

Bertrand said...

Magnifique!!! J'adore vraiment cette théière Stéphane!

thomas said...

Félicitation! belle acquisition...

le bec est sans conteste assez évocateur de l'anatomie féminine, dans le même genre évocateur, le coté mamelonnesque du couvercle est pas mal non plus...

Stephane said...

Merci pour vos commentaires. Quand je les ai lus à ma théière, je jurerais qu'elle a rougi!

Oui, Ginkgo, ses parois sont assez fines (mais la glaise est compacte et lourde). Ce qui fait qu'elle pèse exactement 100 grammes.

eileen said...

What is the size of this beauty? Was it already seasoned? What have you brewed in it?

Stephane said...

Eileen,
13 cl. Rarely used before, at least not in the near past. I'm brewing roasted Oolongs in it (Wuyi, Qizhong...)